En Français

Bienvenue sur notre site web. Nous travaillons en ce moment pour rendre notre site entièrement bilingue. Entretemps vous trouvez sur cette page toutes les informations concernant le projet ‘Autonomous Shuttle Service for the Brussels Health Campus‘.

Cedric De Cauwer (c)

1.Le projet: contextE, objectifs, partenaires

Contexte et objectifs

Le développement des navettes autonomes semble aujourd’hui de prendre d’elan. De plus en plus de constructeurs ou d’operateurs de services de transports lancent des tests ou proposent mêmes des services opérationnelles avec des navettes. Ces navettes ont une potentiel pour des services de transport ‘on demand’ ou ‘sur taille’ car l’absence d’un chauffeur rend ces types de transport abordable. Par consequence il peuvent compléter l’offre existantes des services de transport en servant des gens ou des lieux qui avant était trop difficiles ou couteux à servir. Néanmoins cette promesse, il existe aujourd’hui encore beaucoup de questions concernant l’acceptation par les usagers de la technologie, les aspect techniques et l’impact sur l’espace et l’infrastructure.

Le but principale de ce projet est de contribuer à la recherche scientifique sur ces quatre thèmes. Les objectifs spécifiques sont ainsi:

  • Faciliter la mobilité sur le Brussels Health Campus en déployant un service expérimental avec une navette autonome
  • Acquérir des expériences et des connaissances pour la conception de telle service sur le Brussels Health Campus
  • Developper une approche ‘Living Lab’ pour le transport autonome pour la Région Bruxelloise
  • Acquérir de la connaissance sur l’acceptation des navettes autonomes par les usagers et habitants Bruxelloises
  • Effectuer une analyse de marché et de rentabilisation pour une navette autonome sur le Brussels Health Campus
  • Un suivi technique d’une navette autonome sur des routes privées et publiques
  • Identifier des aspects de la vie privée et confidentialité des données personnelles
  • Identifier comment l’infrastructure, l’espace publique et l’environment peuvent être optimalisé pour une navette autonome par la planification spatiale
  • Formuler des recommandations pour la Région Bruxelloise concernant les navettes autonomes

Living Lab (laboratoire vivant)

Pour réaliser ces objectives, le projet suivra une approche Living Lab. Dans ce laboratoire vivant une technologie innovante est implémentée dans des conditions réelles. Les differents acteurs et usagers concernées sont engagés durant tout le cycle de conception, mise en oeuvre, expérimentation et validation. Cette approche garantie que les différentes acteurs et usagers ont une voix dans le développement et que des attentes et des contraintes peuvent être identifier très tôt et résolu.

Le Brussels Health Campus est un endroit ideal pour deployer ce living lab. Il s’étend sur quelques 32 hectares où circulent chaque jour des milliers d’étudiants et quelque 5.000 travailleurs. L’hôpital universitaire compte près de 400.000 consultations et plus de 30.000 hospitalisations par an; ce qui représente des centaines de patients et de visiteurs chaque jour sur le campus. Outre la Faculté de Médecine et de Pharmacie de la VUB et l’UZ Brussel, le campus abrite aussi l’Erasmushogelschool, une école primaire, une crèche, un centre de fitness, etc. Cette diversité de publics et de circulations font du campus un lieu approprié la recherche et y étudier l’acceptation des modes de transports différents, l’aménagement du territoire, l’amélioration des infrastructures et les développements techniques qui y sont associés.

Partenaires

Pour ce project, des groupes de recherches de l’ULB (LoUIsE), du VUB (MOBI et SMIT) et de l’UZ VUB ont uni leur forces. Ensemble, ils réunissent des expertises en mobilité durable, en aménagement du territoire et en “living lab / laboratoire vivant”. Ils ont réagi à un appel de projet sur la mobilité intelligente à Bruxelles lancé par Innoviris dans le cadre de son action Test It Living Labs.

2. Living Lab: deux phases et deux trajets

La navette autonome sera environs 6 mois présent au campus: d’aout 2019 à février 2020. Le living lab se composera de deux phase, chaqu’une avec des objectives et des publics ciblés spécifiques.

Première phase à partir d’août 2019

Lors de la première phase, les étudiants et membres du personnel pourront utiliser la navette autonome gratuitement pour circuler entre les résidences universitaires et le bâtiment principal de la Faculté de Médecine et de Pharmacie. La navette est opérationnelle à partir du 26/08/2019 jusqu’au 25/10/2019 et elle circulera du lundi au vendredi de 12h à 17h.

Première phase du projet:. la navette autonome fera un boucle entre les résidences universitaires (en-dessous) et le bâtiment principal de la Faculté de Médecine et de Pharmacie (au milieu).

La navette restera donc dans cette première phase sur le campus. Avec une vitesse moyenne de 10 à 15km/heure, le trajet prendra environs trois à cinq minutes. Le véhicule entièrement électrique peut accueillir 12 personnes (6 places assises, 6 debout); il est équipé d’une plateforme pour chaises roulantes.

Extension vers la route publique

A partir de novembre 2019, le projet entrera dans sa seconde phase, avec un trajet d’environ 1km qui reliera les parkings principaux, les arrêts de bus environnants et l’entrée principale de l’hôpital. Il roulera alors sur une route publique. Les patients et visiteurs de l’hôpital pourront monter à bord de la navette. Les jours et les heures de l’opération de la navette seront communiquer plus tard.

3. Navette conçue par Easy Mile, Toulouse

La navette automatisée sélectionnée est le modèle EZ10 du constructeur français Easy Mile, Toulouse; elle est louée par la start-up bruxelloise USH/lab Box. Grâce à un système de senseurs, de caméras, de GPS et de V2I-communication (Vehicule to Infratsructure), le EZ10 reconnait minutieusement son parcours et ses arrêts, tout comme de possibles obstacles ou situations inattendues sur sa route. Un “opérateur” restera à bord pour reprendre les commandes manuelles si nécessaire. Un bouton d’arrêt d’urgence et des portes à capteurs complètent l’ensemble de sécurité.

4. Contact

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter:

Coordinateur du projet
dr. ir. Cedric De Cauwer
MOBI, VUB
cedric.de.cauwer@vub.be

Partenaire ULB
Geoffrey Grulois
LoUIsE – Laboratoire Urbanisme, Infrastructures  et Ecologies, ULB
Geoffrey.Grulois@ulb.be